« Là, regardez ! » Depuis le haut du pont, une pointe élancée d’un clocher se profile dans la forêt… Aprèsquelques kilomètres parcourus sur la côte sud de l’Ile de Ré, le village de Sainte Marie de Ré se dessine et nous retrouvons ce clocher gothique aperçu sur le pont.

Nous entrons dans ce village d’extérieur simple. Plus nous avançons, plus nous découvrons un dédale de ruelles étroites, des venelles fleuries de roses trémièresdes maisons anciennes et des vieux murs en pierres sèches …

Arrivés au fameux clocher, un guide de l’Office de tourisme nous attend. C’est parti pour une ascension de 99 marches et la découverte de Sainte Marie « vue d’en haut » ! Paysage à couper le souffle, nous découvrons la face cachée de ce village long de plus de 7 kilomètres qui représente, avec ses 3 200 habitants à l’année, la commune la plus habitée et l’une des plus anciennes de l’Ile de Ré.

De nouveau, notre regard serpente à travers les ruelles étroites, témoins de l’histoire médiévale et populaire du village.  De drôles de mots résonnent à nos oreilles : « chais, puits, quéreux, venelles, volets verts, pertuis, écluses à poissons … »

D’ici la sensation d’un village authentique, calme, à la nature préservée ressentie en déambulant dans les venelles est encore plus forte. Les nombreux labels obtenus par la commune notamment la « Station Verte » se voient justifiés ici. De grandes parcelles de vignes bordent un littoral sauvage et préservé. Pas de constructions en front de mer juste des vignes, l’océan et des vagues au spot des Grenettes où l’on se verrait bien piquer une tête et surfer …

Nous descendons tous avec la même certitude, entre les activités culturelles, sportives, de détente ou de cocooning, petits et grands passeront de bonnes vacances à Sainte Marie de Ré.